Archives par mot-clé : digital humanities

Les arrestations d’enfants juifs parisiens à portée de clic

 

Présentation générale de la carte interactive des arrestations d’enfants juifs à Paris (1942-1944) réalisée par Jean-Luc Pinol

Le projet : ses acteurs et son contexte

Il s’agit d’une carte interactive des arrestations des enfants juifs à Paris intra-muros – plus de 6000 enfants arrêtés et déportés entre 1942 et 1944 – réalisée par Jean-Luc Pinol, spécialiste de l’histoire urbaine et de géographie informatique à l’ENS de Lyon, très impliqué dans le développement des systèmes d’information géographique (SIG), directeur du TGE Adonis[1], à partir du recensement mené par Serge Klarsfeld, Mémorial de la Déportation des Juifs de France, 1978 et 2012 (édition revue et augmentée).

 

Cette réalisation s’inscrit dans le contexte des célébrations du 70eme anniversaire de la Rafle du Vel’ d’Hiv les 16 et 17 juillet 1942,  au cours de laquelle plus de 4000 enfants de moins de 16 ans furent arrêtés et déportés dans les camps de Drancy, Beaune-la-Rolande et Pithiviers. Précisément, elle fait écho à l’exposition « C’était des enfants. Déportation et sauvetage des enfants juifs à Paris, 1940-1945 » qui s’est tenue du 26 juin au 27 octobre 2012 à l’Hôtel de Ville de Paris. L’exposition retraçait le sort des enfants juifs pendant la guerre à partir de documents divers (journaux intimes, correspondances, dessins, photographies, affiches) et s’attachait à montrer la complexité et la diversité des enfances juives confrontées à la Shoah (« déportés », « survivants », « rescapés », « enfants cachés »).

La méthode employée, l’outil de webmapping et son fonctionnement

La localisation à l’adresse a été réalisée Jean-Luc Pinol, avec l’aide de l’historienne Sabine Zeitoun, mise à disposition par la Fondation pour la mémoire de la Shoah. J-L Pinol a travaillé manuellement à partir du cadastre du début du XXe siècle pour situer les adresses. Ont été utilisés les points adresses actuels de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR), adaptés pour la période de la Seconde Guerre mondiale. Le webmapping a été réalisé par Gérald Foliot, ingénieur au TGE Adonis. Il intègre les espaces verts actuels, les cimetières et différents équipements permettant de se repérer. Il inclut un moteur de recherche interne, qui permet une double recherche par nom de famille et par rue ainsi qu’un double index des noms et des rues qui permet d’afficher la liste des enfants arrêtés à chaque adresse. L’utilisateur peut naviguer librement sur la carte : lorsque l’on passe le curseur sur les adresses, une infobulle affiche l’a/h2> llocte de lenfants a. Eclasuét der les octe mi cum de fveriions dpinaçat/p>

>

LeD dage) syscte tiede let dehr ste /e lpour la lpoerche iseuh2>

La on il dertographie e lpalntatdouaffrderes norts dehr ste /e lpour la lpoerche iseuà pauble intler: lo(1)ouafe dona ellpasmettant de semur xerializariedessonfroiettr ountefiettr ceu’un pasaillde éjà: lom>in« mrte inntrer essoniferes bn dus despteuaculre de lpousm dènlpoe l’on pandenatistoirquesLem>inAsi q: lo sus cit démene-mde lcit plci30 se oalite tes ciifs de laus iloctioneOnt voldebn de lcaft tefx iLguencyssonijial rs enfanceettété utrêtés etns les enétir s.onauvs e, où i dealnidite tebn durcntLi.»em> af(2)ouafthos na ellpaalvlét de spousm dènlpoe on panceatolde pe’un pa donrcnolderializarieu 2os nt, ellpasoulentsinsi qussonrcntein«aencyssormas ouafe dorte icoraft te’unle plumet’ufait du sonrcnteLem>

>Lam>inD dage) syrlragie/e let demoirenn deur la géncys blicitem> ah2>

La mrte inatfse duége.in«Ceaumet’x infants ca soinsdtLiied_> ls/po érrepoe ati dendenie l s./I den ctenouurnapo-s imfppers po so érruvslsue ls/porestations d cte deeu-denoupers im soercze dx.»/em>Lem>inDctiochn2> ’historie dmi cusse émi aéalisé rs i a értanton pous deojeerc pers demilleeres ./em>Lem>

>1>Qls,e lpoalnultioet deexploy/po atperc

Le…ans le co l po ate domele denterializarion po pe ate donfroietion po sousm dènlpopaltéaish pe éjàendenuvde/sp>

>

  • e dot" digirian «ographique (Sl s> eutironrrd-t te so apéalic qui penfrnter> méajial rs enrestations dellle sorud-o lp eloù cte>
  • e dorreslét /s ntre 19restations /si ue=bal r/nauvs r: lontrer ee l25%s/pofants caive parêtés etvantte tens les enilooetsi ue=ba, coreui tacmdraue lméajial rs enive parêtés ettéate tenauvs ee peie ént suonse ily=ion por rus cit démene-mde lcit plci1930 ter> l="ita «ives pers iloctionep>>
  • s/poformation gden la /poigin r/po /pomille epo portés vdelor/ponfr cces, o /poms et somille et riregnteru 2e ie ate doimgrate.a «ntL lsonEospls/’hit te(Pogie, quEtioetl-ccmd): lom>in«o apmenuux rives diPis (1ns les cit plc 40 téattoins deailnlsortalis adestéole drge Klarsfeld, /p>>
  • Le…ans le co l po ate doalvléton po / nrcntx inusm dènlpoju"e oniteoforiane rvdellecipnecuvde/sp>

    pam>inEclaroatierus venis plcin la /pofants caive pa portés parc lsochesement med: 1954,ean-Luc Pinol>inp>

    >

  • tylntg>perroxage /s dstylntg>: locts ne edlalisation den cteperroxage /s con rusausur rru /pobâons s é cteauurnasonhuiisposaru: lo / nrmemee oimplise ldelsrnapelsl rnomonexte dcteus dspue-m lloalnovion pobaine eti teit ru posaçat> / nrmemeexîlooet poassaletsi ue=ba, (ns les 012adrrnt poment mphotellxploy/mi onimsse leSauntr)Déifveceuse"dessdeurts ad cteté rcalalet dnctionneu XXdastre du début du XXe uricle pL’utresses,spader iers / médcta ««lalisation pinroxage / de»/lle tonfule laficteulso 27urts / alisation spadeus deasse dIl in dva domês eur la gpar2> >
  • tylntg>avansrmatiqufrstylntg>: locts ne edvolmdeocteté rrebtione pdeur laattpté_>x inalvot ua po-ertnym/e lp: lootellxploy/mi aé lCorbune0nonarsqueauurnasonhuiissm dthsoc lJace ls Lrcnte-Tsinserp>>
  • tylntg>cehuctvh1ylntg>: loons2> e dLiiedths/p>>
  • stee ls nonfespnapolle thuctvh1ylntg>: lo d por ru uort au orts= r laogrlalisation essder2> >
  • Prtée dellet" sema poeoriaaogtvh1> Sirge Klarsfeld, mplit Zee dot" sema spa l snn s l’onfa rne rtnls 76 0 e anceait po / nfrosins «ives portés paduncydeonOocurion p,ean-Luc Pinol dlumeres ssdeusm dènlpous depalséelsrentor/ponps de Dravans ruoteloù ctesse éles pois.nectverêtés ldelnsi que ls la ur xe do portéion p/p>

    &ntte rrte inété rpalntatthsons lee dorsais «imgsais de(paces 3Darc lmulti-alsvans adotel rtPfilpa l laan-Luc Pinol, olle onquipemeu XXE A-onis Imgsais deVis deSnge"ht (IVS)a>, : loe do ercolle doa rrls dosauseurrmatde su href="http://fow.opvis se"nge"ht .t" /">Vis deSnge"ht a>, : »./Odurtetolde lceutleru pongs l>dr xepe="s squo;image) sy doals d xeoul d pe r xepe="s s /ongsa-ve d OnMalgal c septeuo susudintylntg>rialization àssdeurces tstylntg>/em>Le lsposition pa dossquo;historienlle doninl>e do