LKSF Workshop@UC Berkeley: Introducing the first Chinese « madman »

Last May 5 (2018), I was invited to participate in the Li Ka Shing Foundation Workshop at UC Berkeley, California. The workshop was organized by Brooks Jessup and gathered close to twenty graduate students from UC Berkeley and Postdoctoral scholars from various universities in California (UC Berkeley, UC Davis, Stanford).

The program covered a wide range of topics, from the publishing strategies of the Shanghai Medical Association to the transnational background of Khmer leaders, including a comparative study of an Vietnamese remake of P. Boule’s Planet of the Apes or the environmental history of fengshui in Sichuan’s rural communities. On the whole, I was impressed by the high quality of presentations and in-between discussions. The closing discussion highlighted the emphasis placed on networks and global circulations by this new generation of scholars, and the general trend toward a more social and material approach to East Asian studies, probably in reaction to cultural and linguistic approaches that still prevail among the previous generation.

My own paper traced the birth of professional advertising in modern China through the case study of the first leading Chinese agency (China Commercial Advertising Agency) and its founder C.P. Ling. The draft and Powerpoint of my paper are available here.

Cécile Armand

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon (2006), agrégée d'histoire (2009), docteure en histoire (2017), postdoctorante à Stanford University (2017-8) puis Aix-Marseille Université dans le cadre du projet ERC “Elites, Networks and Power in modern China” (2018-). Ma thèse soutenue à l’ENS Lyon en juin 2017 proposait une histoire spatiale de la publicité à Shanghai (1905-1949). Mes recherches actuelles portent sur l’émergence des experts, “l’influence” américaine, la naissance de la presse et d’une “opinion publique” en Chine moderne. Dans une démarche d’histoire sociale, mes centres d'intérêt englobent aussi l'histoire spatiale, les outils et méthodes numériques et l'épistémologie des sciences sociales en général.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookPinterest


Cécile Armand

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon (2006), agrégée d'histoire (2009), docteure en histoire (2017), postdoctorante à Stanford University (2017-8) puis Aix-Marseille Université dans le cadre du projet ERC “Elites, Networks and Power in modern China” (2018-). Ma thèse soutenue à l’ENS Lyon en juin 2017 proposait une histoire spatiale de la publicité à Shanghai (1905-1949). Mes recherches actuelles portent sur l’émergence des experts, “l’influence” américaine, la naissance de la presse et d’une “opinion publique” en Chine moderne. Dans une démarche d’histoire sociale, mes centres d'intérêt englobent aussi l'histoire spatiale, les outils et méthodes numériques et l'épistémologie des sciences sociales en général.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search