Lausanne délivre les Humanités…

capture-d_ecc81cran-2013-08-29-acc80-01-39-06Je reviens tout juste de Lausanne où s’est tenu les 1er-2 octobre le colloque « Les Humanités délivrées » co-organisé par l’Université de Lausanne (Unil), l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et le  Laboratoire de cultures et humanités digitales de Lausanne des Humanités (LADHUL). Deux journées riches par la qualité des interventions, la variété des objets, des disciplines et des approches représentées. Un subtil équilibre entre vastes panoramas historiques et épistémologiques, d’une part, des études de cas et projets doctoraux plus ciblés, d’autre part, toujours soucieux de resituer les évolutions technologiques contemporaines, souvent rapides et imprévisibles, dans le temps long – dans la longue durée des humanités et des cultures, de  l’histoire des techniques et des représentations, les évolutions technologiques contemporaines, rapides et imprévisibles. Au fil des interventions, si diverses furent-elles, des réflexions transversales ont su tisser des liens forts entre les participants, et faire émerger des questionnements partagés, à défaut d’un langage commun ou d’une véritable transdiscipline, sans doute utopique. La « société civile » fut également invitée à contribuer aux débats lors de la table ronde sur la musique et l’édition à l’ère numérique mardi soir, et a montré qu’il était possible d’établir des passerelles entre le monde académique et le monde social – éditeurs, artistes, et citoyens « ordinaires ». Mais laissons l’étude approfondie de ces liaisons complexes, dont la cartographie reste à faire, à nos spécialistes des analyses de réseaux et de la visualisation – un sujet dont il a été beaucoup question ces deux jours – et contentons-nous de vous « (dé)livrer » la présentation de ma propre intervention intitulée : « La publicité délivrée : pour en finir avec le mythe d’une publicité hors du livre et des humanités« .

Ces deux jours passés, pas de répit pour les Lausannois : loin d’avoir dit leur dernier mot le 2 octobre, les voilà déjà en piste pour la préparation du prometteur DH 2014 (6-12 juillet 2014)… affaire à suivre…


Cécile Armand

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon (2006), agrégée d'histoire (2009), docteure en histoire (2017). Ma thèse propose une histoire spatiale de la publicité à Shanghai (1905-1949), sous la co-direction de Christian Henriot (Aix-Marseille Université) et Carol Benedict (Georgetown Université, Washington D.C.). Au-delà de la publicité à Shanghai, mes centres d'intérêt me portent vers l'histoire urbaine, spatiale et sociale en général, les outils et méthodes numériques pour la recherche historique, l'historiographie et l'épistémologie.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookPinterest

Une réflexion sur « Lausanne délivre les Humanités… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.