Le Laboratoire de l’historien

Un espace consacré à des expérimentations historiographiques, à l’élaboration de formes d’écritures alternatives de l’histoire, avant tout à partir d’images et de matériaux visuels (visual narratives/essays). On a préféré le terme « laboratoire » à celui « d’atelier » pour mettre l’accent ski cette dimension expérimentale et scientifique de la fabrique historique, par opposition à une dimension plus artisanale et plus « traditionnelle ».

Cécile Armand

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon (2006), agrégée d'histoire (2009), docteure en histoire (2017), postdoctorante à Stanford University (2017-8) puis Aix-Marseille Université dans le cadre du projet ERC “Elites, Networks and Power in modern China” (2018-). Ma thèse soutenue à l’ENS Lyon en juin 2017 proposait une histoire spatiale de la publicité à Shanghai (1905-1949). Mes recherches actuelles portent sur l’émergence des experts, “l’influence” américaine, la naissance de la presse et d’une “opinion publique” en Chine moderne. Dans une démarche d’histoire sociale, mes centres d'intérêt englobent aussi l'histoire spatiale, les outils et méthodes numériques et l'épistémologie des sciences sociales en général.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookPinterest

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search