Le Laboratoire de l’historien

Un espace consacré à des expérimentations historiographiques, à l’élaboration de formes d’écritures alternatives de l’histoire, avant tout à partir d’images et de matériaux visuels (visual narratives/essays). On a préféré le terme « laboratoire » à celui « d’atelier » pour mettre l’accent ski cette dimension expérimentale et scientifique de la fabrique historique, par opposition à une dimension plus artisanale et plus « traditionnelle ».

Cécile Armand

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon (2006), agrégée d'histoire (2009), docteure en histoire (2017), postdoctorante à Stanford University (2017-8) puis Aix-Marseille Université dans le cadre du projet ERC “Elites, Networks and Power in modern China” (2018-). Ma thèse soutenue à l’ENS Lyon en juin 2017 proposait une histoire spatiale de la publicité à Shanghai (1905-1949). Mon nouveau projet porte sur l’invention du consommateur et de l’expertise sur le marché en Chine républicaine. Au-delà, mes centres d'intérêt couvrent l'histoire urbaine, spatiale et sociale, les outils et méthodes numériques en sciences sociales, l'historiographie et l'épistémologie en général.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookPinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Approche historique de la publicité en Chine et ailleurs